Coup de cœur de Yukari Cousineau

Violon solo de l'Orchestre Métropolitain

La Symphonie nº 7 de Beethoven

 

Ma rencontre avec cette œuvre…

C’était lors de ma toute première répétition à vie dans un orchestre symphonique. J’ai commencé à jouer de la musique symphonique assez tard, d’une certaine façon. J’avais jusqu’alors fait énormément de musique de chambre et d’orchestre à cordes. Un beau jour, je devais avoir 17 ou 18 ans, je me suis retrouvée assise dans les rangs d’un orchestre symphonique semi-professionnel et le chef a donné l’attaque du départ. La 7e de Beethoven. J’avais bien préparé ma partition, mais je n’avais pas écouté l’œuvre. Je fus complètement abasourdie par ce que j’entendais! Quelle découverte! Et je dois dire que de découvrir une telle œuvre en la jouant, ce fut un luxe et un plaisir irremplaçable.

 

Mon passage préféré :

Il y en a plus qu’un : le premier mouvement pour sa force, le finale pour sa folie (j’aime bien les versions plus rapides) et bien sûr, le mouvement lent pour son immense beauté et la force qu’il dégage avec, à la base, un énoncé tout simple. Je me souviens, par contre, que je n’aimais pas la partie lente du scherzo! Je ne la comprenais pas.

 

Yukari Cousineau

 

 

Ma version préférée :

Je n’ai pas nécessairement de version préférée, ça change au gré des humeurs et au fil des années! Mais le disque que j’avais à l’époque était une version dirigée par Sir Georg Solti avec le Chicago Symphony Orchestra.

 

Écoutez…

 

Premier mouvement :

 

Deuxième mouvement :

 

Troisième mouvement :

 

Quatrième mouvement :

Bonne écoute!

Yukari Cousineau est le violon solo de l’Orchestre Métropolitain, dirigé par Yannick Nézet-Séguin, depuis 22 ans. Devenue membre de cet orchestre en 1998, elle y a d’abord occupé le poste de violon solo assistant, puis celui d’alto solo associé. Elle fait également partie de l’Ensemble Magellan et de l’Ensemble Jean Cousineau.

Comme chambriste, elle a fait partie, entre autres, du Trio Cousineau et du Quatuor Molinari et fonde, en 2008, le Quatuor La Muse. Elle fut invitée à de nombreux festivals comme le Festival de Lanaudière, le Mountain View Festival, les Concerts aux Îles du Bic et Un Été à Bourges, où elle fut accueillie deux fois pour des concerts d’oeuvres pour violon seul. Elle s’est produite en récital avec Yannick Nézet-Séguin, Alvaro Pierri, Jean Saulnier et Julien LeBlanc.

Immergée dans la musique dès son plus jeune âge, Yukari est la fille de Jean Cousineau, fondateur de l’École Les Petits Violons. Elle fut violon solo ou alto solo avec, notamment, l’Orchestre de chambre de McGill, l’Orchestre de chambre Appassionata, La Pietà et l’Orchestre Symphonique de Longueuil. Yukari a été répétitrice à l’École Les Petits Violons, a enseigné le violon et l’alto à l’UQAM pendant plusieurs années et est régulièrement invitée à donner des cours de maîtres. Elle est professeure invitée à l’Université de Montréal depuis septembre 2018.

La Zone d’écoute est une initiative de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) en partenariat avec l’Orchestre Métropolitain. Avanafil (Stendra) online


Elle reflète la volonté de l’OM de rendre la musique symphonique toujours plus accessible. En s’associant à des partenaires tels que la Commission scolaire de Montréal, l’OM s’active à donner aux jeunes différentes occasions de vivre la musique grâce au volet L’OM pour les écoles.