Suggestion de Lise Beauchamp

Hautbois solo de l’Orchestre Métropolitain

La Symphonie n° 4 de Gustav Mahler

 

Ma rencontre avec cette œuvre…

J’ai découvert cette pièce en secondaire 4 ou 5. Mon grand frère Benoit, de 6 ans mon aîné, avait une très belle collection de disques vinyles. Il m’a fait découvrir beaucoup de musique, pas juste du classique, mais aussi du pop (Harmonium, Supertramp), du jazz (Oscar Peterson, Dave Brubeck)…Il avait des goûts très éclectiques, et les partageait avec sa petite soeur!

 

Mon passage préféré :

Le tout début de la symphonie!  C’est tendre, c’est mystérieux…Puis les violons embarquent avec le thème, et on est transportés dans un monde magique, d’une beauté incroyable.

 

 

 

Écoutez :

Notre version, celle de l’Orchestre Métropolitain (qui n’est pas disponible sur You tube) me touche beaucoup. C’est un des premiers disques qu’on a faits avec Yannick, c’était excitant! J’aime la prise de son, on dirait par moments qu’on a une vue aérienne sur un paysage des Alpes, les sons ont du relief…D’un point de vue personnel, j’avais une anche fantastique ce jour-là, j’ai été vraiment bénie des dieux! Chaque fois que j’entends ou que je joue la 4e de Mahler, je me retrouve à 16-17 ans, avec mon enthousiasme frémissant pour la vie et la musique!

 

Écoutez le premier mouvement de la symphonie.

« Symphonie n° 4 en sol majeur – Bedächtig. Nicht eilen »
GUSTAV MALHER