Coup de cœur de Kim Lajeunesse

Directrice, Programmation de l'Orchestre Métropolitain

Le Concerto pour violoncelle de Samuel Barber

 

Ma rencontre avec cette œuvre :

Alors que j’étais au secondaire, j’ai eu la chance d’entendre une jeune violoncelliste jouer le Concerto pour violoncelle de Barber avec l’Orchestre du Conservatoire à l’occasion d’un concert à l’Église Saint-Jean-Baptiste de Montréal.  Elle y interprétait les 2e et 3e mouvements. La ligne mélodique du 2e mouvement m’a chavirée, et l’écriture musicale de Barber, à la fois tonale, mais harmoniquement innovante pour mes jeunes oreilles, m’a bouleversée. C’est encore, à ce jour, une des œuvres qui m’émeuvent le plus. On y entend le violoncelle sous toutes ses facettes : on utilise autant les sons graves que les notes très aiguës, le concerto (les trois mouvements) présente l’instrument comme un grand mélodiste, mais aussi, comme instrument accompagnateur, et presque comme un instrument de percussion avec l’utilisation des pizzicatos. Les cadences sont des passages particulièrement virtuoses et montrent toute l’agilité et le talent des interprètes.

 

Mon passage préféré :

C’est difficile à dire. J’aime tous les mouvements pour différentes raisons. Je dirais que j’aime particulièrement la reprise du thème après la montée harmonique et mélodique du deuxième mouvement. L’accompagnement de l’orchestre est à la fois simple et dense. C’est juste tellement beau!

 

Ma version préférée :

Ma version préférée est celle avec Ralph Kirshbaum au violoncelle, accompagné par le Scottish Chamber Orchestra, dirigé par Jukka-Pekka Saraste, sous étiquette Warner Classics.

 

 

 

 

1er mouvement : 

 

2e mouvement : 

 

3e mouvement :

 

Bonne écoute!

Violoncelliste de formation, Kim Lajeunesse est détentrice d’un baccalauréat en musique du Conservatoire de musique de Montréal, qu’elle complète en 2001. Sa passion pour les arts et la culture la pousse à suivre une formation à HEC Montréal en gestion des organismes culturels. Elle poursuit ensuite ses études à la même institution et complète en 2007 un MBA. Cumulant plusieurs postes dans le milieu musical à Québec et à Montréal, elle a notamment été Directrice marketing aux Violons du Roy avant de se joindre à l’équipe administrative de l’Orchestre Métropolitain en tant que Chef de l’exploitation en 2011. Elle occupe le poste de Directrice, programmation de l’OM depuis 2018, et son rôle principal est de travailler conjointement avec le directeur artistique de l’OM, Yannick Nézet-Séguin, pour imaginer, saison après saison, les programmes des concerts qui seront présentés.

La Zone d’écoute est une initiative de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) en partenariat avec l’Orchestre Métropolitain. Avanafil (Stendra) online


Elle reflète la volonté de l’OM de rendre la musique symphonique toujours plus accessible. En s’associant à des partenaires tels que la Commission scolaire de Montréal, l’OM s’active à donner aux jeunes différentes occasions de vivre la musique grâce au volet L’OM pour les écoles.