YANNICK NÉZET-SÉGUIN :
TRÉSORS ROMANTIQUES

SCHUMANN - BRUCH - Louise FARRENC

Héritière de Beethoven et seule femme à enseigner au Conservatoire de Paris au 19e siècle, Louise Farrenc déploie tous ses talents dans sa Symphonie n° 3. Sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, cette œuvre méconnue livre ses plus éclatants secrets.

L’altiste Elvira Misbakhova et le clarinettiste Simon Aldrich émergent de l’orchestre pour révéler leur talent de solistes, dans le Concerto pour clarinette et alto de Max Bruch. Les sonorités des deux instruments se marient à merveille et nous enchantent, des toutes premières notes confiées aux solistes jusqu’à la flamboyante coda finale. En début de programme, l’Ouverture « Manfred » de Robert Schumann met la barre haute côté émotions poignantes et passion romantique, sur une trame poétique signée Lord Byron.

Yannick Nézet-Séguin

Simon Aldrich

Elvira Misbakhova

29

octobre
19h30

Lieu

Maison symphonique de Montréal

 
Chef

Yannick Nézet-Séguin

Clarinette

Simon Aldrich

Alto

Elvira Misbakhova

Oeuvres

SCHUMANN

Manfred, ouverture

BRUCH

Concerto pour clarinette et alto

Louise FARRENC

Symphonie no 3