Sibelius et Rachmaninov
programme 2

Stravinski-Rachmaninov-Sibelius-Ravel

Selon Stravinski lui-même, son Chant funèbre était un cortège d’instruments « venant tour à tour déposer, en guise de couronne, sur le tombeau du maître, chacun sa mélodie ». Perdu vers 1917 et retrouvé en 2015, cet hommage sera joué pour la première fois à Montréal. La virtuosité, la bravoure et l’intériorité du soliste en résidence Nicholas Angelich sont particulièrement mis en valeur dans le Concerto pour piano no 2 de Rachmaninov. Épurée et gracieuse, la Symphonie no 3 de Sibelius plonge le public dans une ambiance mystérieuse et éthérée, loin des allures épiques de sa deuxième symphonie, mais en plein cœur du son dans ce qu’il a de plus fascinant. Sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, La Valse de Ravel — évoquant grandeur et décadence dans un entraînant ballet — vient clore le concert.

Yannick Nézet-Séguin

Nicholas Angelich

23

mai
15h00

Lieu

Maison symphonique de Montréal

 
chef

Yannick Nézet-Séguin

piano (soliste en résidence)

Nicholas Angelich

Oeuvres

STRAVINSKI

Chant funèbre

RACHMANINOV

Concerto pour piano no 2

SIBELIUS

Symphonie no 3

RAVEL

La Valse