La Symphonie du

Nouveau Monde

Copland-K. Sunabacka-Dvořák

Les grands espaces de l’Amérique, les cultures autochtones et afro-américaines et une certaine égalité des chances impressionnent et inspirent Dvořák lorsqu’il s’installe à New York à la toute fin du 19e siècle. Des rythmes étonnants, des mélodies concises et récurrentes qui captent l’attention et une expression limpide ont fait de la Symphonie n° 9 « Du Nouveau Monde » un succès intemporel. La suite du ballet Appalachian Spring plonge en plein style « Americana » chez Copland, avec une musique simple et optimiste, qui incarne les valeurs de l’Amérique rurale, notamment la gratitude et la liberté. La soliste Mélanie Harel présente en création le Concerto pour cor anglais de la compositrice canadienne d’origine métisse Karen Sunabacka, dont la musique se démarque par son charme et sa poésie, sous la baguette de la charismatique Alondra de la Parra. 

Alondra de la Parra

Mélanie Harel

10

October
7:30pm

Location

Maison symphonique de Montréal

11

October
8:00pm

Location

Pointe-Claire

12

October
8:00pm

Location

Ahuntsic–Cartierville (Première Église Évangélique Arménienne)

13

October
7:30pm

Location

Rosemont–La Petite-Patrie 

 
chef

Alondra de la Parra

cor anglais

Mélanie Harel

Works

COPLAND

Appalachian Spring, suite

K. SUNABACKA

Concerto pour cor anglais (création)

DVOŘÁK

Symphonie no 9 « Du Nouveau Monde »